Chiffres clé

Effectifs

La population du LIRMM au 30 juin 2019 est de 422 personnes.

Les forces du LIRMM au 30/06/2019 (Population totale : 422 personnes) :

  • 49 chercheurs (40 CNRS,9 Inria)
  • 115 enseignants-chercheurs (102 UM, 13 hors UM)
  • 25 chercheurs et enseignants-chercheurs contractuels
  • 25 membres associés, personnels émérites (11 collaborateurs réguliers et 11 invités de longue durée)
  • 137 doctorants
  • 29 Ingénieurs Techniciens (27 CNRS, 2 Inria)
  • 34 Ingénieurs Techniciens contractuels
  • 8 personnels non enseignants / BIATSS* (dont 7 UM, 1 UPVD)

* Bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniciens, personnels sociaux et de santé

Budget

Le budget consolidé du LIRMM en 2018 est de 18,6 M€ dont environ 12M€ en masse salariale.

Brevets

Durant la période, nous recensons 26 brevets (ou extensions de brevets) acceptées ainsi que 9 dépôts. La majorité de ces brevets ou dépôts concernent les départements Microélectronique (15 brevets + 5 dépôts) et Robotique (9 brevets + 3 dépôts). Parmi les brevets acceptés, nous dénombrons 12 extensions européennes et 14 extensions US.

Contrats R&D

Les contrats avec des entreprises représentent 9% des ressources propres du laboratoire. Pour autant, les collaborations correspondantes sont pour certaines équipes très importantes dans la mesure où elles impliquent de nombreux partenaires. C’est le cas par exemple des équipes ADVANSE, ICAR, MAREL dans le département Informatique ; ADAC, SMARTIES, TEST dans le département Microélectronique ; DEXTER, IDH dans le département Robotique qui totalisent chacune au moins 5 contrats R&D ou Cifre différents. D’autre part, les 58 contrats R&D et les 69 contrats Cifre (cf. liste en Annexe 4) impliquent 90 partenaires industriels différents.

Création d'entreprise

Pendant la période 2014-2019, les équipes du LIRMM ont réalisé des collaborations de recherche avec 28 start-up. L’accompagnement de ces start-up prend différentes formes, notamment le conseil et l’expertise ou la collaboration scientifique. Selon les situations, ces accompagnements peuvent faire l’objet de contrats (ils sont alors recensés dans la liste des contrats R&D). Notons que pour quatre de ces start-up, des membres permanents du LIRMM sont à l’origine du projet. D’autres ont été créées par d’anciens doctorants du laboratoire : PRADEO, NATURAL PAD, ALGODONE, NUMALIS, REEDS, NINJALAB et SEQONE.  Enfin, pour optimiser leur accompagnement, nous avons proposé à certaines de ces start-up d’être hébergées dans les locaux du LIRMM. Il s’agit de SYHA, NINJALAB, ACUSURGICAL et ADAGE. NEURINNOV est hébergée dans les locaux Inria.

Dans la période de référence, 9 de ces start-up créées ou accompagnées ont été lauréates du concours I-Lab :

• NUMALIS, ANATOSCOPE dans la catégorie « émergence » ;
• ALGODONE, EMERSYA, ANATOSCOPE, SEQONE, SYHA, NEURINNOV, IOTEROP et ARKYAN dans la catégorie « création-développement ».

Dernière mise à jour le 20/01/2020